mode-actus


Moncler le « king de la doudoune »

Lorsque l’hiver bat son plein, il n’y a rien de mieux qu’une doudoune pour se réchauffer. La référence suprême pour ce type de vêtement est sans contestation possible la marque Moncler.

Explosion médiatique

Cette entreprise italienne d’origine française a été fondée en 152 du côté de Monestier de Clermont près de Grenoble. La griffe a pris les trois premières lettres des deux mots pour créer son nom : Moncler. Pourtant au départ rien ne laisser présager une telle assimilation entre un vêtement comme la doudoune et cette enseigne. En effet Moncler initialement commercialise d’abord des sacs de couchage rembourrés et des tentes de montagne. La doudoune voit d’abord le jour sans le savoir au sein même de la structure, les ouvriers utilisant alors ce « par-dessus » à base de duvet d’oie en supplément de leur combinaison de travail. C’est le premier tournant.

Le deuxième a lieu lorsque l’alpiniste et champion de ski alpin Lionel Teray commande une gamme complète de produits pour se protéger du froid. Moncler explose médiatiquement et devient dans la foulée partenaire de l’équipe de France lors des jeux Olympiques de Grenoble en 1968. Du coup la marque change de logo et rentre dans une dimension nouvelle. La première doudoune qui fera sa légende apparaît en 1972 et porte le nom de « Huascaran » avant de devenir « Népal ». Le plébiscite est immédiat car même les journalistes du magazine « Elle » vantent les mérites de ce produit. La machine est lancée sur les bons rails, ceux du succès.

Du sport à la ville

Moncler arrive à négocier un virage important en faisant passer la doudoune de vêtement pour le ski au vêtement de ville. En clair démocratiser la doudoune. Dans cette optique l’apport de la styliste Chantal Thomas est déterminant. Ainsi, on garde les bons côtés de la doudoune comme le confort et la résistance au froid tout en y ajoutant de la finesse (boutons, fourrure, satin, bijoux en strass).Les années 80 seront celles de Moncler avant et comme souvent une petite baisse de popularité dans les années 90. En 2003 c’est l’italien Remo Ruffini qui rachète la griffe et s’efforce de l’orienter vers le luxe pour redorer son blason. Pari gagnant avec la création de la ligne Gamme Rouge en 2006 puis d’une gamme d’accessoires.

Depuis Moncler a repris sa marche en avant et reste de nos jours une référence. Un bel exploit 60 ans après sa création… Et vous êtes-vous « doudoune » en hiver ? Donnez-nous votre avis sur la question !

crédit photo: http://www.francemonclerdoudoune.com



Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

*

captcha *