mode-actus


La diversification selon Prada

Prada

Prada est la marque Italienne qui a su évoluer au fil du temps et de ses dirigeants pour passer d’une marque de maroquinerie à une véritable enseigne de mode avec des lignes de vêtements, de chaussures et d’accessoires.

L’empire Prada

Certains signes sont plus évocateurs que tous les longs discours. Voir en 2003 l’américaine Lauren Weisberger sortir un livre qui s’intitule : « Le diable s’habille en Prada » et constater que ce roman sera adapté au cinéma en 2006 avec Meryl Street et Anne Hathaway dans les rôles principaux illustre bien l’importance de la marque italienne.

Son rayonnement même à l’échelle mondiale des produits de luxe. Il faut dire qu’en 2010 l’entreprise affichait un chiffre d’affaires supérieur à 2 milliards d’euros. Pas mal en période de crise. Prada fait donc office d’exception. Le fruit d’une politique intelligente basée sur un essor progressif.

Le fondateur (en 1913) Mario Prada gagne d’abord ses galons dans la maroquinerie. Le vrai tournant arrive au début des années 70 lorsque la petite fille du créateur originel, Miuccia Prada, insuffle un vent nouveau. Plus de créativité notamment concernant le « design » des accessoires qui permet de toucher une clientèle plus jeune.

Lancée sur les bons rails, la marque capitalise puis frappe un nouveau grand coup en 1988 en intégrant les vêtements dans son raisonnement commercial. Un véritable coup de maître.

En phase avec son époque

On retrouve le raffinement transalpin sans perdre la notion d’originalité. Comme la qualité est supérieure, Prada cumule tous les attraits et comprend très vite que les défilés organisés comme des spectacles vont aider à franchir un nouveau cap. Ainsi de Milan à Tokyo sans oublier Paris ou Londres les plus beaux mannequins subliment les vêtements signés Prada.

On sait que les années 90 seront celles des icônes des podiums comme Naomi Campbell, Claudia Schiffer ou Héléna Christensen preuve si besoin était que Prada a toujours su être en phase avec son époque. Quelques créations telles les robes de mousseline par exemple font office de rareté et attisent la curiosité.

Dans sa quête pour devenir incontournable, Prada lance en 1993 la gamme « Miu-Miu » volontairement plus abordable et qui se démarque par des couleurs vives associées à des motifs et tissus originaux. Une ligne masculine voit le jour dans la foulée puis en 1997 la gamme « sport » officialise définitivement la suprématie de Prada dans le domaine de la mode.

Aujourd’hui c’est Léa Seydoux qui est l’emblème de la marque italienne. Signe que l’essor n’est pas terminé !



Rendez-vous sur Hellocoton !


  1. Pingback: Miu Miu

Laisser un commentaire

*

captcha *