mode-actus


ASICS, la légende continue

ASICS

À l’heure où de nombreuses marques émergent, il y a certaines griffes emblématiques qui tiennent encore le choc. C’est le cas d’ASICS qui sans forcer les choses a sû être présent dans de nombreux domaines pour écrire sa légende.

Adebe Bikila : le symbole Asics

Depuis sa création en 1949 au Japon, ASICS véhicule une certaine image comme son nom l’indique. En effet ASICS sont les initiales de l’expression latine « Anima Sano In Corpo Sano » (un esprit sain dans un corps sain). Faire du sport et plus précisément courir permet d’apaiser son esprit tout en conservant une certaine condition physique. Voilà pourquoi ASICS s’est spécialisé dans la chaussure de sport.

Très vite, la griffe devient l’une des références mondiales avec Adidas grâce aux exploits du marathonien éthiopien Adebe Bikila vainqueur des Jeux Olympiques de 1960 et 1964. Ce dernier a bâti sa légende sur le fait de courir pieds nus. Aucune chaussure ne lui allait car il avait généré « une corne » épaisse sur ses dessous de pied à force de courir pieds nus. ASICS entre en scène et fait en sorte de trouver une solution pour « habiller » le champion et éviter les frottements générateurs d’ampoules. C’est le début de la gloire.

Asics au cinéma aussi…

Comme le design d’ASICS avec des lignes qui s’entrecroisent se révèle moderne voire avant-gardiste, la griffe séduit aussi un public jeune. Si ASICS dure dans le temps c’est grâce au fait d’avoir su étendre son terrain d’action en misant à chaque fois sur le « bon cheval » en termes d’images. L’athlétisme est évidemment une cible préférentielle mais très vite la marque envahit d’autres sports dans les années 70-80 (football, volley-ball, basket ball, tennis etc). Le rayonnement est mondial grâce aux basketteurs Sam Perkins ou Isiah Thomas qui font partie de l’élite de leur discipline.

Aujourd’hui et malgré une concurrence accrue, ASICS est l’équipementier de Gaël Monfils (tennis), William Accambray (handball) mais aussi de l’équipe du Castres Olympique (rugby). Mieux encore la griffe est présente au cinéma dans des films cultes toute époque confondue comme « Le jeu de la mort » le dernier film de la légende des arts martiaux Bruce Lee mais aussi « Kill Bill » le chef d’œuvre de Tarantino avec Uma Turman ou « Brice de Nice » avec Jean Dujardin.

Fidèle à sa ligne directrice, ASICS a construit son empire sans forcer le trait. Une longévité qui inspire le respect. Quel est votre avis sur cette marque que vous connaissez forcément ?

Crédit photo: spray-magazine.com



Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

*

captcha *